Prochain matchMulhouse / Colmar/10/10/2020/Stade de L'Ill EnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsEspañol
Prochain matchMulhouse / Colmar/10/10/2020/Stade de L'Ill EnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsEspañol

Parisot : “Une chance extraordinaire”

En qualité de dernier rempart de l’équipe mulhousienne, Antonin Parisot évoque ses débuts avec le groupe de l’équipe fanion et sa chance d’évoluer en championnat de National 2 aussi jeune.


 

Antonin, comment se porte le groupe actuellement après sa victoire face à Schiltigheim ?
« Très bien, excellent même ! Après une période de disette, je le sens plus uni et solide que jamais. Tout le monde est concentré et impliqué, on l’a vu durant les dernières rencontres, notamment samedi soir. Atteindre l’objectif du maintien, ça passera par un effectif qui donne le maximum, que l’on soit titulaire ou remplaçant : tout le monde est important.

Mais avant tout, nous savons que pour gagner, il faudra continuer à fournir beaucoup d’efforts, travailler sérieusement, être responsables et faire les choses de la meilleure façon possible. »

Quelle est ta relation avec Issa Ndoye, penses-tu progresser à ses côtés ?
« En plus d’être un excellent gardien de but au long passé professionnel, c’est une personne formidable qui donne de sa personne. Je pense que lorsque vous côtoyez des gens comme lui au quotidien, ma progression en tant que gardien ne sera que bénéfique ! J’ai la chance de bien m’entendre avec lui, à l’entraînement mais aussi en dehors, c’est devenu un ami au fil des mois. Il m’a également beaucoup soutenu et mis en confiance avant les deux matchs auxquels j’ai pris part (ndlr: contre Saint-Quentin et Bastia), se sont des gestes qui me mettent en confiance, malgré le manque d’expérience notoire que je possède. C’est grâce à lui que je me suis amélioré dans certains domaines, notamment dans la communication avec mes défenseurs.

C’est aussi une bonne chose qu’il soit coach de la réserve, étant donné que j’y joue aussi. Les rôles changent, mais ça n’empêche pas d’éprouver autant de respect, il le mérite car c’est une personne pédagogue, à l’écoute des gens et désireux de faire progresser les joueurs. Ce poste lui va comme un gant ! »

 

Que penses-tu de ta saison, marquée par deux titularisations en National 2 ?
« Mes débuts avec le groupe ont été parfait, j’ai été vite intégré par mes coéquipiers. Pouvoir s’entraîner à 18 ans avec un groupe de National 2 est pour moi un privilège que je croque à pleine dent. C’est une source de motivation, je redouble mes efforts personnels afin de rester le plus compétitif possible.

Mon premier match à Saint Quentin en tant que titulaire était une chose importante pour moi, j’ai été plongé dans le grand bain. Le groupe m’a mis dans les conditions idéales afin que je me concentre au mieux. Je pense avoir fait le nécessaire tout le long du match avec des arrêts décisifs, alors oui, j’en garde forcement un bon souvenir. Mais, honnêtement, ce n’est rien comparé à ma participation au match face à Bastia, en Janvier. Pour tout joueur amateur, jouer dans un stade comme celui de Furiani avec des conditions exceptionnelles, c’est le rêve ! Encore plus quand tu es jeune comme moi. Malheureusement, mon erreur du début de match m’a fait redescendre sur terre et vient gâcher tout le plan de jeu de l’équipe, mais j’ai essayé de vite me remettre dans le match. J’y pense encore, parfois, mais j’avance et je continu à travailler, c’est la vie du gardien. »

Activer les notifications    Ok No thanks